LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave! YES OUI KAVE! Contact: krixlegaulois@gmail.com/

vendredi 3 novembre 2017

#3Novembre11h44


"A partir du 3 novembre à 11h44 (et 9 secondes), les femmes travaillent « bénévolement ».
 En étant payées 15,8% de moins que les hommes (Eurostat, 2017, The life of women and men in Europe : a statistical portrait), les femmes travaillent « gratuitement » pendant 39,7 jours ouvrés. En d’autres termes, s’il y avait une égalité des salaires en France, elles pourraient s’arrêter de travailler le vendredi 3 novembre 2017 à 11h44 et gagner autant sur l’année 2017." 
Les Glorieuses





Les Femmes se rebiffent à nouveau, et elles ont bien raison.
A la Kave, la cause des femmes importe aux hommes que nous sommes.
Depuis 11h44 ce matin, les femmes travailleront "gracieusement" jusqu'à la fin de l'année.
Quasiment deux mois de force de travail gratuite, vous en avez rêvé, les capitalistes l'ont fait!
Parce que ce sont les femmes qui en parlent le mieux, la parole est au site des glorieuses pour vous expliquer le #3Novembre11h44 et le combat mené par des féminines rebiffeuses!

La Kave est solidaire à 1000% de ce mouvement pour l'égalité salariale (c'est juste une aberration) et a déjà participé en son temps à quelques manifestations sur ce propos.
Des Kronikes Kavistes conjuguées au féminin prennent souvent place au comptoir et les rebiffeuses ne s'en laissent pas compter, jugez plutôt avec ces liens:

http://lekaveserebiffe.blogspot.fr/2017/03/les-femmes-en-action.html

http://lekaveserebiffe.blogspot.fr/2016/10/la-kave-conjuguee-au-feminin.html

http://lekaveserebiffe.blogspot.fr/2017/06/rebiffade-contre-les-inegalites-hommes.html

http://lekaveserebiffe.blogspot.fr/2016/10/le-kave-se-rebiffe-en-rose-pink-october.html

http://lekaveserebiffe.blogspot.fr/2016/11/feminicide-ou-les-consequences-detre.html

Pour trouver d'autres articles à la kave sur ces sujets, tapez "La kave conjuguée au féminin" dans la barre de recherche ou les libellés ;-)

Maintenant, comme promis, la place au zinc pour les glorieuses qui nous causent dans l'oreille des inégalités salariales digne du moyen âge... Pourtant j'aurais juré qu'on était au 21ème siècle... Oh Wait! Si j'étais taquin j'aurais pu dire que l'ironie, c'est que le femmes en soient encore à se battre pour une égalité salariale en 2017, Monde moderne vous avez dit?
 Le sarcasme ce serait de dire: 
La femme est un homme comme les autres, elle doit pouvoir avoir le droit de se faire exploiter par le monde capitaliste au même tarif que les mâles...


#3NOVEMBRE11H44

LE MOUVEMENT POUR L’ÉGALITÉ SALARIALE EN FRANCE

A partir du 3 novembre à 11h44 (et 9 secondes), les femmes travaillent « bénévolement ». Choquant, n’est-ce-pas ? En étant payées 15,8% de moins que les hommes (Eurostat, 2017, The life of women and men in Europe : a statistical portrait), les femmes travaillent « gratuitement » pendant 39,7 jours ouvrés. En d’autres termes, s’il y avait une égalité des salaires en France, elles pourraient s’arrêter de travailler le vendredi 3 novembre 2017 à 11h44 et gagner autant sur l’année 2017.

Pourquoi le #3novembre11h44 ?
Eurostat, organisme de statistiques de l’Union Européenne, a actualisé les chiffres concernant la différence de la moyenne horaire brute de rémunération entre femmes et hommes, tous secteurs économiques confondus (industrie, construction et services, à l’exception de l’administration publique). L’organisme vient de publier les chiffres en se basant sur l’année 2015 : les femmes gagnent 15,8% de moins que les hommes. Nous avons adapté ce rapport au nombre de jours ouvrés en 2017 (253), ce qui nous a donné 39,658 jours ouvrés. Cette méthode nous a ainsi permis d’arriver à la date du 3 novembre 2017 à 11h44 et 9,7 secondes.
Il y a un recul de l’égalité salariale en France. Cet écart de rémunération est plus important que celui de la dernière étude d’Eurostat (données de 2010). Les femmes ne travaillent plus « bénévolement » à partir du 7 novembre 16h34 comme l’année dernière mais quatre jours plus tôt.
D’autres modes existent pour calculer ces inégalités.

10,5% d’écart NON EXPLIQUÉ (Observatoire des Inégalités, 2012) : A métier équivalent, l’écart pour les temps complets est de 12,8%. En enlevant les effets de structures à métier équivalent (âge, secteur d’activité, taille de l’entreprise, type de contrat de travail), on obtient cet écart non expliqué.
15,8% d’écart TOUS SECTEURS CONFONDUS (Eurostat, 2017) : L’écart se fonde sur une comparaison de la moyenne horaire brute entre les employées et les employés. Les secteurs étudiés sont l’industrie, la construction et les services à l’exception des administrations publiques.
25,7% d’écart TOUS TEMPS DE TRAVAIL CONFONDUS (Observatoire des Inégalités, 2012) : Les salaires des femmes sont en moyenne inférieurs de 25,7% à ceux des hommes, tous temps de travail confondus. Le calcul prend en considération les salariés du secteur privé et des entreprises publiques, hors dirigeants d’entreprise et métiers de l’agriculture, de l’administration publique, professions juridiques, armées et police.

Comment expliquer cette inégalité salariale persistante ?
Une étude réalisée par Les Glorieuses a permis d’agréger les différentes raisons qui expliquent ces inégalités salariales : la sphère privée influe sur la sphère publique, une répartition genrée au niveau des études supérieures, des métiers et des postes à responsabilité une internalisation des stéréotypes, des inégalités devant les négociations salariales… alors que les femmes sont plus diplômées que les hommes. En lire plus ici.

Comment faire pour avancer réellement sur la question de l’égalité salariale ?
Nous pouvons toutes et tous promouvoir l’égalité salariale à notre échelle. Nous avons identifié trois niveaux d’action : l’individu, les entreprises et les politiques publiques et avons identifié les pratiques qui ont déjà fait leurs preuves. En lire plus ici.

Comment rejoindre le mouvement du #3novembre11h44 ?
Signez la pétition en ligne : 
Oui, je soutiens le mouvement du #3Novembre11h44*
En ligne / Rejoignez le mouvement en ligne en participant au Thunderclap et en partageant les visuels de la campagne réalisée par l’agence Mad&Woman sur les réseaux sociaux avec le hashtag #3novembre11h44.
Dans votre entreprise / Créer un mouvement au sein de votre entreprise en contactant vos représentants syndicaux et/ou vos supérieurs.
Dans la vraie vie / Participez aux rassemblements qui se créeront dans toute la France. Nous mettrons à jour cet événement Facebook au fur et à mesure que nous recevrons des informations.

Un grand merci à Helena Noguerra et Sony Chan de participer au mouvement #3Novembre11h44 


Deux liens et une piqûre de rappel en vidéo






YES OUI KAVE!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire