LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave! YES OUI KAVE! Contact: krixlegaulois@gmail.com/

mercredi 4 octobre 2017

PLASTIC NIGHTMARE

"Dans l'industrie plastique, rien n'est biodégradable. Exceptée la chirurgie plastique." Nabil Alami
 A non-stop river of plastic waste in Guatemala


Bienvenue à Onsenfoutland!

Quelque part au milieu des mers de Onsenfoutland, un bric à brac de plastique dérive, tout ceci dans le désintéressement le plus absolu. 
Les Onsenfoutlandais n'ont que peu faire de se préoccuper de cette poubelle flottante tant ils sont occupés par leurs activités essentielles dont certaines consistent justement à alimenter cette hérésie écologique.
Le développement durable de la pollution continue à une vitesse ahurissante. Le marché du plastique, lui, se porte bien et nous salue bien.
Le plastique c'est fantastiquement dramatique, et pour tenter de sauver les océans (et nous avec), on peut devenir un citoyen des îles poubelles:
Le site LADbible et l’ONG Plastic Oceans Foundation ont monté une campagne médiatique très particulière. Ils appellent l’ONU à reconnaître l’île d’ordures comme étant son 196ème pays membre, rien que ça. Le continent de plastique pourrait être reconnu car, si cet amas de plastique était un pays, les îles Poubelles seraient soumises à des traités environnementaux et devraient être nettoyées.
Vous voyez où on en est, et à quel point cela prend une tournure ridiculement tragique!
Tous concernés, Tous responsables entend-on parfois à Onsenfoutland, mais ceci est vite réprimé par le clan très puissant des Onveutdupognontoutletemps...



Un peu d'art dans ce marasme


"Si les océans meurent, nous mourons." Paul Watson



Ha oui, à Onsenfoutland, on a une magnifique multinationale qui a produit 110 MILLIARDS de bouteilles de poison l'année dernière. En plus de voler leur eau à des populations locales pour fabriquer et vendre du poison, Caca-cola a augmenté l'emploi du plastique à usage unique avec bonheur et gourmandise...



Le plastique rappelons-le, c'est aussi du pétrole, et c'est bien un cauchemar de plastique auquel la Terre et ses océans est confrontée grâce à son espèce la plus évoluée: L'Humain. 
Disons-le tous ensemble:
Merci l'Humain!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire