LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave! YES OUI KAVE! Contact: krixlegaulois@gmail.com/

mercredi 6 décembre 2017

Quand les Mouches Volent au Parlement


“Dans parlement, il y a parle et ment.” Léo Campion 



Les Kaves se rebiffent contre le désert parlementaire!
Parce qu'on nous la met bien à l'envers.
Quand les mouches volent au parlement, c'est peut être qu'il y a des raisons...

Encore une fois, notre glorieuse ripoublique s'est mise à l'honneur en votant des lois dans des conditions rocambolesques, où l'absentéisme faisait...loi. 
La représentation nationale a la fâcheuse tendance à justement ne pas se présenter sur son lieu de travail, c'est un peu embêtant non? Ou alors elle est très présente quand il faut voter ce genre de choses là...
Rappelons que l'Assemblée nationale de la France, oui la France mon bon Monsieur, c'est 577 dépités des différentes appartenances politiques élues médiocratiquement dans ce pays. 
En gros, l'assemblée c'est ça:



Les exemples de lois votés dans le quasi anonymat ou la discrétion la plus efficace sont légions.
Ceci est une habitude bien ancrée dans cette cinquième république où l'on ne compte plus les exemples de lois votées en "loucedées", mais malgré cette routine, on commence à en avoir quand même marre de cette vieille pratique de truand politique.

Un exemple récent:
Seulement 98 députés étaient présents le 20 octobre pour voter la loi sur l'ISF.
 Les députés avaient voté le vendredi 20 octobre 2017, par 77 voix contre 19 pour la transformation de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en impôt sur la fortune immobilière (IFI). Mais où étaient donc les autres députés ?



Cette loi a fait l'objet d'un pétition qui vous est donnée en lien plus bas, ainsi que le texte de celle-ci mise à jour à l'occasion du 4 décembre 2017, jour où les députés ont à nouveau dégainé la loi (sur la CSG) en toute intimité, 56 présents ce jour-là dans l'hémicycle... des questions?
Malgré des milliers de signataires, la pétition sur le sujet n'a jamais été prise en compte ou en considération par les responsables des "milieux autorisés"...
Et pendant ce temps-là, dans le monde merveilleux des édiles heureux, on vote les lois peinards au chaud, mais en petit comité.
43 à 13 un score digne d'un Nouvelle-Zélande-France en boucherie ovalie, mais c'est bien 56 pauvres ères perdues dans l'immensité de l'assemblée qui se sont chargés de la sale besogne sur la ponction des retraites. Donc si j'ai bien tout compris, pour un vote sur une loi importante (et elles le sont souvent), 521 représentants nationaux étaient absents pour le scrutin... ils avaient certainement piscine... 
Tous les groupes parlementaires sont à blâmer pour cette parodie, une de plus, une de trop?
Quand les mouches volent au parlement, c'est la démocratie qu'on salit gravement.

Le texte qui va suivre a été édité sur Change.org où le responsable de la pétition a exprimé tout son "désappointement" face à cette mascarade de démocratie. 
A vous de juger. A vous de réagir.
Bienvenue au parlement, pardon à l'"Absentement"
Cette image vous est offerte gracieusement par les fantômes de la représentation nationale

CSG : 
Le « Parlement » adopte par 43 à 13 la ponction sur les retraites !

4 DÉC. 2017 — STUPÉFIANT !! 
Ce lundi 4 décembre, à 17 heures, le « Parlement » vient d’adopter le PLFSS 2018 en rétablissant la hausse de CSG-retraités (qui avait été supprimée par le Sénat) dans un hémicycle incroyablement vide : 56 députés présents, soit moins de 10 % de l’effectif qui nous coûte 5 millions, frais compris, tous les mois.

Cerise sur le gâteau : François de Rugy avait (prudemment ? lâchement ?) abandonné la présidence à un obscur vice-président ! Et pourtant, ce même François de Rugy avait adressé, semaine dernière, une lettre à tous les députés LREM pour que tous soient présents ce lundi 4 décembre à 16 heures pour ce dernier vote, qui rétablit totalement la ponction CSG dans la poche des retraités.

Vote stupéfiant : 43 POUR, 13 CONTRE, alors que pendant les discussions TOUS les orateurs (sauf LREM et Modem) ont appelé leurs groupes à voter CONTRE ou ABSTENTION. Je suggère à tous ceux intéressés par le détail des voix, de consulter :
http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/(legislature)/15/(num)/323
c’est-à-dire ce scrutin n°323 (public, mais pas solennel). Vous y trouverez la liste nominative des votants, 56 au total, dont 41 LREM. En plus, je doute fort que « autant de monde » ait été physiquement présent ! Curieusement, les caméras, cette fois-ci, ne permettent pas de balayer complètement la salle : environ 185 sièges échappent à toute observation (dans le haut des travées les plus centrales, plutôt occupées par LREM. Dans le champ visible (près de 400 sièges), je ne dénombre que 27 présents, pas toujours identifiables !

Que conclure, pour ce soir ? Que notre assemblée devient carrément clownesque, et que toute espérance de démocratie y est bien morte ! L’opinion populaire est plus que jamais bafouée par ce rétablissement de la hausse de la CSG contre les retraités. Que deviennent nos 32.000 signataires ? Ignorés de tous ! Que deviennent les 426.802 signataires de Citizaction-Non à la hausse de la CSG ? Citoyens invisibles, méprisés de tous ! Voilà bien pourquoi j’emprunte sa voix tonitruante à DANTON pour illustrer cette mise à jour !

Un dernier sujet de réflexion : il aurait suffi d’un tout petit peu plus de présence dans les rangs des CONTRE pour renverser le résultat du vote. 31 voix CONTRE de plus auraient changé la face du monde (et les mornes matins en seraient différents, comme dit le poème). Ne pouvait-on pas les trouver dans les 95 absents de LR ? Dans les 33 absents de l’UDI ? Dans les 30 absents de Nouvelle Gauche ? Et même chez les Insoumis (12 absents sur 17), ou GDR (15 absents sur 16 !! Dharréville tout seul dans « deux heures moins le quart avant Jésus Christ » !).
Je demeure toujours stupéfait devant cet incroyable équilibre, qui maintient la diabolique majorité, à l’intérieur de moins de 10% de l’effectif total. S’il y a une raison objective à ça, elle ne doit pas être belle à regarder !!

Une seule conclusion : 
Nous avons encore beaucoup de mails à envoyer pour convaincre ces Député(e)s de restaurer leur honneur perdu !
AUX ARMES CITOYENS !!




YES OUI KAVE!

1 commentaire: